Carte Metz Patrimoine    

Rompant avec nos habitudes, nous faisons cette fois une randonnée urbaine, dans la METZ impériale, qui est incluse dans le triangle délimité par le château d'eau de la gare centrale, l'église Sainte Thérèse et la Porte Serpenoise.

La sortie, commentée par Maurice, fait le plein puisque nous sommes 31 randonneurs.

METZ, sous le nom de Divodorum, était la capitale des Médiomatriques, un peuple celte dont le nom a donné Mettis devenu Metz.Au 12e siècle la cité se constitue en ville libre; Charles Quint mettra fin à ses franchises au 16e siècle.Metz suit le sort de l'Alsace Moselle, annexée à l'Allemagne après la défaite française de 1870 avant un retour à la France après la première guerre mondiale. 


 

DSC04798

Nous partons du parc de la Seille, longeons le Centre Pompidou de Metz, et passons sous la voie ferrée pour nous retrouver devant la gare et son château d'eau monumental.

 


 

DSC04739

 

 

La gare actuelle

 La gare a des allures de puissante église romane; elle est construite en grès de Niderviller de couleur gris pâle, bien différent de la pierre de Jaumont, ce calcaire ocre jaune de beaucoup de bâtiments du centre ancien et notamment de la cathédrale.

Mise en service en 1908, elle remplace l'édifice appelé ancienne gare, toujours debout, qui date de 1878.

 

Sa fonction était surtout militaire, terminus de la ligne Berlin Metz, elle devait, en cas de guerre avec la France, permettre à l'Empire allemand d'acheminer le plus rapidement possible troupes et matériels sur le front occidental.

 

 

 

 

 


 

L'avenue Foch

 L'avenue Foch a été tracée au début du 20e siècle; villas de style néo Renaissance, néo baroque, néo classique, Jugendstil (style parent de l'Art Nouveau français) ... s'y côtoient.

 


 

 

PC051021

 

La porte serpenoise

 

La première porte date de la construction des remparts au 13e siècle, sur la voie romaine venant de Scarpone, la porte sur la via scarponensis devenant la porte serpenoise.

La porte actuelle date de 1852, sa forme en arc de triomphe date d'un remaniement du début du siècle dernier.

Sur ses deux piliers sont rappelés quatre événements majeurs de la cité :

- la ville sauvée en 1473 de l'invasion des troupes du duc de Lorraine par le boulanger Harelle,

- la défense de la ville par les soldats du duc de Guise en 1552 face à Charles Quint,

- l'entrée des Prussiens en 1870 après la défaite de Napoléon 3 à Sedan,

- l'entrée des alliés par la porte serpenoise et la libération de Metz en 1918.

 

 

 

 


 

DSC04745

 

 

Le palais du gouverneur

 Edifié de 1902 à 1905 pour servir de résidence à l'empereur Guillaume 2, le bâtiment, de style néo Renaissance, accueille actuellement le commandement de la région militaire Nord Est.

 

 

 

 


 

La chapelle templière du 12e siècle

DSC04748

 Les Templiers se sont constitués à Jérusalem en 1120; très tôt la commanderie de Metz a sous sa juridiction celles des Trois Evêchés, de la Lorraine et du duché de Bar.

 L'ordre disparait de Metz vers 1319, les Hospitaliers de Saint Jean prenant possession de la commanderie de Metz.

 La construction de la citadelle en 1556, après la réunion de Metz à la couronne de France, entraine la destruction des bâtiments de l'ordre, mais la chapelle subsiste comme magasin à poudre.

 Achetée par la ville de Metz en 1905, la chapelle sert désormais de salle d'expositions.

 C'est une église romane voûtée d'ogives à plan octogonal; ce plan est rare, il est unique en Lorraine; cependant il était connu dès l'époque carolingienne (Aix la Chapelle) et a été utilisé dans d'autres constructions des templiers; il suit le modèle de l'église du Saint Sépulcre de Jérusalem.

 


 

L'esplanade, la citadelle

 DSC04757

Le groupe se disperse un moment dans les jardins de l'esplanade, aménagés au 19e siècle sur les anciens fossés de la citadelle.

 Celle ci, construite en 1563, a été détruite à partir de 1791 pour laisser la place à un quartier neuf et à l'agrandissement de la promenade de l'esplanade.

 


 

L'église Saint Pierre aux Nonnains

 DSC04764

Cette église passe pour être la plus vieille de France.

 L'édifice le plus ancien était une basilique civile qui daterait du 4e siècle.

 La première transformation certaine de ce bâtiment en lieu de culte date de l'époque mérovingienne.

La deuxième transformation date de l'époque othonienne, de la fin du 10e siècle; la grande salle romaine est divisée en trois nefs avec deux rangées d'arcades.

Après le siège de Metz par les troupes de Charles Quint, en 1552, le bâtiment est gravement endommagé.

Les lieux sont transformés en bâtiment militaire, ce qu'ils resteront jusqu'au 20e siècle.

Ce n'est que dans les années 1970 qu'une restauration générale de l'église est entreprise.

Aujourd'hui Saint Pierre aux Nonnains est devenu une salle d'expositions et de concerts.

 


 

Le Moyen Pont

 DSC04769

Malgré le temps gris, nous goûtons au charme des bords de la Moselle, passant sous le Moyen Pont, avant de nous diriger vers la cathédrale.

 


 

La cathédrale Saint Etienne

DSC04774

Construite en 1220 avec de la pierre de Jaumont, elle est surnommée "la lanterne du bon Dieu" en raison de l'ensemble de ses verrières. Celles ci sont très variées, du 13e siècle à l'époque contemporaine avec des oeuvres de Marc Chagall.

 La nef est la plus haute de France après le choeur de Beauvais et avec la nef  d'Amiens.

 


 

La place de la Comédie et le Temple Neuf

 DSC04771PC051030

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous redescendons vers la Moselle et la place de la Comédie située sur une ile entre deux bras de la rivière; la place est entourée de divers monuments aux styles variés.

 Sur notre droite, la préfecture a pris la place de l'ancien hôtel de l'Intendant du roi.

 Face à nous, le théâtre du 18e siècle est le plus ancien de France.

 A gauche, sur la pointe amont de l'ile le temple protestant, de style romantique allemand, tranche avec les autres constructions représentant davantage le classicisme français.

 


 

Sur les bords de la Moselle

 Mais la marche doit reprendre ses droits; la voie verte Charles le Téméraire nous attend ; nous remontons d'un bon pas les bords de la Moselle par la rive gauche; la pause casse croute, aux abords de Longeville les Metz, est cependant la bienvenue ; peu avant 14 heures nous pouvons revenir à Metz par la rive droite et le plan d'eau avant l'ile du Saulcy.

 


 

Retour à la gare

DSC04795

Nous jetons un coup d’œil à la poste centrale, bâtiment de style néoroman construit en grès rose des Vosges, de 1907 à 1911, et revenons à la gare centrale toute proche, où la crèche de Noël est déjà installée.

Retour à notre point de départ.

La visite commentée de la gare sera pour l'année prochaine ...